[logo]


Procès du Maire de Seclin en raison de son boycott des produits israéliens...

12 / 03 / 2003

Le Maire de Seclin (municipalité du Nord de la France), Jean-Claude Willem, est assigné en justice pour avoir, en octobre dernier, annoncé que la Mairie de Seclin boycotterait les produits israéliens. Ainsi, comme en Israël même, celles et ceux qui dépassent les voeux pieux en faveur d’une "paix juste", pour agir où et quand ils le peuvent afin que cette paix se réalise, sont montrés du doigt et menacés de sanctions. Ce sont eux les fauteurs de trouble potentiels, pas les défenseurs de la présence coloniale israélienne dans les Territoires palestiniens...

Le procès est censé avoir lieu le mercredi 12 mars au tribunal de Seclin. Il prolonge une large campagne d’insultes, téléphoniques et par e-mail, visant le Maire et sa municipalité, du type de celle à laquelle la ville de Berkeley (Californie) avait du faire face il y a quelques mois.

Vous pouvez d’ores et déjà manifester votre soutien à Jean-Claude Willem par mail à l’adresse suivante : maire@ville-seclin.fr, ou en laissant un message sur le forum de la ville de Seclin (cliquez sur "Vous avez la parole", dans la colonne à gauche de la page d’accueil [1]).

Voici l’annonce du procès telle que parue dans la presse régionale, suivie d’un message du Maire en réponse aux (trop rares) témoignages de soutien qui lui ont été adressés.

Vous trouverez aussi ci-dessous un lien vers un dossier récent consacré à l’anéantissement de l’agriculture palestinienne par la politique de l’Occupant. Ce document permet de comprendre combien il n’est pas innocent de tolérer l’importation en Europe de fruits, légumes ou fleurs "made in Israël".


Extrait de la Voix du Nord du 30 Janvier 2003 :

"A la suite de la décision du Maire de Seclin de boycotter les produits israéliens, pour protester contre la situation en Palestine, plainte avait été déposée par une association. L’affaire sera jugée le 12 mars, devant le même tribunal. A moins qu’il n’y ait un report. Le maire voit dans cette procédure une « manoeuvre » de l’ambassade d’Israël en France, qui mettrait « les petits plats dans les grands » pour tenter de museler toute critique à l’égard de la politique du gouvernement Sharon. « Je n’irai pas au tribunal pour me défendre mais pour attaquer, affirme Jean-Claude Willem. Je m’estime insulté. En tant que citoyen français et en tant qu’élu français, je n’admets pas qu’on essaie de me faire « fermer ma gueule ». Il a d’ailleurs demandé à Michèle Demessine, ancienne ministre du tourisme, de venir témoigner : « Elle est allée en Palestine, elle a vu la situation sur place. »


A TOUS MES AMIS DE FRANCE, D’EUROPE ET DU MONDE

qui, depuis octobre dernier, m’ont manifesté leur amitié, leur solidarité, leur soutien. Je vous remercie toutes et tous pour le grand élan dont vous avez fait preuve en vous prononçant en toute clarté et avec énormément de dignité pour la Paix au Moyen Orient, entre la Palestine et Israël.

Comme vous, je souhaite la fin du drame qui est imposé au peuple palestinien.

Comme vous, je souhaite ardemment que les peuples de ces deux pays trouvent la voie de la Paix dans l’indépendance, la liberté, le respect réciproque et la coexistence.

Comme vous, j’exige que l’O.N.U. fasse respecter ses résolutions adressées au gouvernement israélien. Il est grand temps que les nations européennes qui se prétendent démocratiques, fassent enfin en sorte que le peuple palestinien soit protégé de la répression.

Le procès où je suis cité ne sera pas mon procès. J’irai le 12 mars non en défense mais en accusation. Une fois de plus, les porte-parole de Sharon et des sionistes tentent de bâillonner les citoyens français qui osent dénoncer les crimes du gouvernement actuel d’Israël et de son armée.

Nous ne le permettrons pas. En s’opposant au terrorisme intellectuel pratiqué par ces défenseurs du crime ethnique, nous exprimerons notre détermination à refuser l’image dégradante qu’ils offrent, des victimes, de toutes les victimes des camps de concentration fascistes pour tenter de justifier leurs propres crimes.

A bientôt, et encore merci.

Jean Claude WILLEM

Maire de Seclin



[1] remarquons que le site web de la ville a été développé à partir du système PHP-Nuke, un logiciel libre sous licence GNU/GPL, ce qui le rend éminemment sympathique :-)





Ce site est hébergé par Collectifs.Net , portail autogéré. Les textes signés par le CST sont libres de droit, servez-vous.
Il est géré grâce au Système de Publication pour l'Internet Partagé (SPIP) , soumis à la GNU General Public Licence (GNU/GPL) .
Pour contacter le "webmestre" : webcollectif-cst@altern.org .